Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pourquoi ce blog ?

CouvPocheIndispensables
J'ai créé ce blog lors de la sortie de mon livre "Les Indispensables mathématiques et physiques pour tous", Odile Jacob, avril 2006 ; livre republié en poche en octobre 2011 (achat en ligne) (sommaire du livre).
Je développe dans ce blog des notions de mathématiques et de physique à destination du plus large public possible, en essayant de susciter questions et discussion: n'hésitez pas à laisser vos commentaires!

Rechercher

Indispensables astronomiques

Nouveauté octobre 2013, mon livre "Les Indispensables astronomiques et astrophysiques pour tous" est sorti en poche, 9,5€ (éditions Odile Jacob, éidtion originale 2009). Comme mon premier livre (Les Indispensables mathématiques et physiques), c'est un livre de notions de base illustrées avec des exemples concrets, s'appuyant sur les mathématiques (géométrie notamment) pour l'astronomie, et sur la physique pour l'astrophysique. Je recommande vivement sa lecture.

Communauté de blogs

25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 18:50

La dernière livraison BibNum (commentaire par J. Lequeux) porte sur un texte de Lavoisier sur les règles de construction d’un baromètre (ca. 1790). On y trouvera des éléments intéressants sur la fonction d’un baromètre, la hauteur de mercure, le temps clair (froid ou chaud) indiqué par l’ascension du baromètre, &c. Mais aussi, on y trouvera deux savoureuses anecdotes sur le sujet ci-dessus.

 

L’empereur Napoléon 1er, vers 1809, se moquait de Lamarck et de son Annuaire météorologique : « C’est votre absurde Météorologie […] cet annuaire qui déshonore vos vieux jours » (phrase rapportée par Arago).

 

Au passage notons que Lamarck (1744-1827), malgré une approche parfois brouillonne, a été un visionnaire dans de nombreux domaines : l’intérêt de prévisions météorologiques dès 1807, une première théorie de l’évolution dès 1809 – cinquante ans avant Darwin.

 

Napoléon 1er aurait été bien inspiré d’imaginer qu’on pourrait, dune certaines manière, faire des prévisions météorologiques – s’il s’était intéressé à cette science et au climat continental russe en hiver (et notamment à cet hiver précoce de 1812), cela lui aurait peut-être évité la Bérézina !

Napoleons retreat from moscow 

Une aventure un peu similaire arrive à son neveu Napoléon III : le 14 novembre 1854, trente-huit navires de la coalition franco-anglaise de la guerre de Crimée sombrent en rade de Sébastopol suite à une forte tempête. En février 1855, l’empereur accepte les propositions de Le Verrier (1811-1877) de créer un vaste réseau de météorologie « destiné à avertir les marins de l’arrivée des tempêtes ».

le-verrierUn coup de projecteur sur Le Verrier, en cette année de « célébration nationale » qui s’achève : connu pour la découverte de Neptune, il l’est moins pour la création d’un service météorologique national ancêtre de Météo-France. Quelques liens sur Le Verrier:
* l'exposition virtuelle de l'Observatoire de Paris qui lui est consacrée pour l'année bicentenaire
* texte BibNum : "La découverte de Neptune par Le Verrier'' (1846) (J. Lequeux)
* texte BibNum ''Sur les variations séculaires des éléments elliptiques des sept planètes'' (1840)(A. Juhel)
* page Archives Nationales, Célébrations nationales 2011
* Le livre de J. Lequeux, Le Verrier, savant magnifique et détesté (EDP Sciences 2009)


Partager cet article

Published by Alexandre Moatti - dans BibNum
commenter cet article

commentaires

HollyDays 28/12/2011 00:45


Il me semble qu'en matière d'histoire de la météorologie, ce billet pêche par ignorance des croyances de l'époque.


Cela faisait des siècles que la croyance et le dogme officiels, définis par l'Eglise, était que le temps qu'il faisait relevait de Dieu et de Dieu uniquement. Les pauvres fous qui prétendaient
pouvoir prévoir quoi que ce soit en matière de temps qu'il fait ou qu'il va faire étaient rapidement accusés de sorcellerie, sauf à rester discrets.


Il a fallu cette fameuse terrible tempête du 14 novembre 1854 qui détruisit une partie de la flotte anglo-française pour qu'à la tête de l'Etat, cette croyance commence sérieusement à prendre
l'eau. Pourquoi celle-là ? Parce que dans les 2 jours qui ont précédé, des coups de vent tout aussi violents avaient balayé des régions aussi éloignées les unes des autres que la France,
l'Algérie ou encore l'Autriche. Et parce que, en recueillant à travers toute l'Europe les informations sur l'état de l'atmosphère dans les 2 jours qui précédaient et qui suivaient, Le Verrier a
pu montrer qu'il s'agissait bien d'une seule et même tempête, dont il a pu reconstituer précisément l'étendue et la trajectoire : il a pu montrer que le temps qu'il faisait n'était pas une simple
lubie divine locale (locale dans le temps et dans l'espace), mais un ensemble de phénomènes d'échelle continentale, et avec un certain degré de prévisibilité.


Et il a fallu une seconde violente tempête causant un second naufrage dans la Marine française (La Sémillante, avec près de 700 hommes à bord envoyés par le fond : sans doute une des plus grandes
catastrophes maritimes jamais survenues en Méditerranée durant ces derniers siècles) pour que Napoléon III accepte de s'en remettre à quelqu'un (par ailleurs illustre scientifique) qui prétendait
pouvoir prévoir l'arrivée des tempêtes avec quelques dizaines d'heures d'avance (et donc éviter des naufrages et la perte inutile d'hommes).

Alexandre Moatti 28/12/2011 10:05



Ce billet ne prétend pas donner les tenants et aboutissants de l'intégralité du sujet - c'est la loi du genre quand on essaie de synthétiser en quelques lignes.
Concernant votre premier paragraphe (météo et religion), nous vous laissons cette interprétation, sans forcément la nier. Concernant la suite de votre commentaire, elle détaille les événements de
1854 (que la tempête ait traversé toute l'Europe est évident - insuffisamment explicité dans mon billet mais bien présent dans le texte BibNum): merci de ces compléments, et de l'intérêt porté à
mon blog. A.M.



Articles Récents

Alterscience (janvier 2013)

Mon livre Alterscience. Postures, dogmes, idéologies (janvier 2013) détails.


CouvertureDéf


Récréations mathéphysiques

RécréationsMathéphysiques

Mon dernier ouvrage est sorti le 14 octobre 2010 : Récréations mathéphysiques (éditions Le Pommier) (détails sur ce blog)

Einstein, un siècle contre lui

J'ai aussi un thème de recherche, l'alterscience, faisant l'objet d'un cours que j'ai professé à l'EHESS en 2008-2009 et 2009-2010. Il était en partie fondé sur mon second livre, "Einstein, un siècle contre lui", Odile Jacob, octobre 2007, livre d'histoire des sciences (voir billet sur ce blog, et notamment ses savoureux commentaires).

Einstein, un siècle contre lui