Pourquoi ce blog ?

CouvPocheIndispensables
J'ai créé ce blog lors de la sortie de mon livre "Les Indispensables mathématiques et physiques pour tous", Odile Jacob, avril 2006 ; livre republié en poche en octobre 2011 (achat en ligne) (sommaire du livre).
Je développe dans ce blog des notions de mathématiques et de physique à destination du plus large public possible, en essayant de susciter questions et discussion: n'hésitez pas à laisser vos commentaires!

Indispensables astronomiques

Nouveauté octobre 2013, mon livre "Les Indispensables astronomiques et astrophysiques pour tous" est sorti en poche, 9,5€ (éditions Odile Jacob, éidtion originale 2009). Comme mon premier livre (Les Indispensables mathématiques et physiques), c'est un livre de notions de base illustrées avec des exemples concrets, s'appuyant sur les mathématiques (géométrie notamment) pour l'astronomie, et sur la physique pour l'astrophysique. Je recommande vivement sa lecture.

Communauté de blogs

Recommander

Dimanche 27 mars 2011 7 27 /03 /Mars /2011 12:22

Le Berger nous guide pauvre horde de moutons pas assez matheux : après nous avoir fait découvrir les cercles du tore (sur ce blog et sur BibNum), il nous dit qu’il suffit de baisser les yeux (toujours dans la rue, mais à l’inverse d’ici) pour voir des polygones réguliers… sur les enjoliveurs des roues de voiture.


Pour les polygones réguliers dans les enjoliveurs on en voit (jusqu’à l'ordre 20 dixit Berger), ainsi que des polygones réguliers étoilés – il n’est donc pas nécessaire de lever les yeux pour voir des étoiles ! Magnifique dessin à la main de (l’étoile du) Berger ci-dessous :

 Berger-etoiles.JPG

 

1° challenge (facile) : indiquez en commentaire ce que signifie la fraction en bas à gauche et le petit signe cabalistique en bas à droite de chaque polygone.

 

2° challenge : c’est plus difficile de distinguer dans la vraie vie des enjoliveurs ceux qui sont simples et ceux qui sont étoilés (avec les masses d’aluminium les deux ont vite fait de se confondre dans notre vision). Je lance un concours de photos de polygones étoilés sur enjoliveurs. Je commence avec un (5,2) sur Mercédès Swatch ci-dessous. Toutes photos de polygones ETOILES d’ordre supérieur, ou bien (5,2) où l’étoile est plus visible encore, sont les bienvenues : vous pouvez les mettre en ligne à un endroit de votre choix et me prévenir par le courriel de contact ci-dessous, ou me les envoyer au même courriel, je les publierai dans ce billet en vous créditant (préciser aussi l’automobile).

Enjol1.jpg

3° challenge : ma courte expérience de photographe d’enjoliveurs étoilés m’a montré qu’il est plus facile de reconnaître un étoilé d’un régulier quand le polygone est d’ordre impair. Si vous avez la même idée, expliquez pourquoi…

Par Alexandre Moatti - Publié dans : D'autres quasi-indispensables mathématiques - Communauté : Les amis des maths
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Je n'ai pas l'habitude de mettre des commentaires moi-même (en revanche j'essaie d'y répondre) - mais là j'ajoute qqch que je n'ai pas osé mettre dans le billet lui-même : Quel enjoliveur ce Berger !

A.M.

Commentaire n°1 posté par AlexM le 27/03/2011 à 12h55

numérateur : nombre de sommets (n)

dénominateur : nombre de polygones différents qui peuvent être créés (on ne peut toujours "sauter" 1, 2, 3, ... n/2 sommets pour commencer à dessiner, car on "reboucle" sur le même sommet trop tôt. Il y a une relation de primalité entre nombres là dedans je crois)

le dessin : ??

Commentaire n°2 posté par Olivier le 30/03/2011 à 16h51

Salut

Pour le dessin "cabaliste" il represente le nombre de tours du cercle qu'il faut effectuer pour tracer la forme (sans lever son crayon)

Commentaire n°3 posté par Qwazerty le 12/04/2011 à 11h36

Bien vu. C'est çà ! A.M.

Réponse de Alexandre Moatti le 12/04/2011 à 23h10

Alterscience (janvier 2013)

Mon livre Alterscience. Postures, dogmes, idéologies (janvier 2013) détails.


CouvertureDéf


Récréations mathéphysiques

RécréationsMathéphysiques

Mon dernier ouvrage est sorti le 14 octobre 2010 : Récréations mathéphysiques (éditions Le Pommier) (détails sur ce blog)

Einstein, un siècle contre lui

J'ai aussi un thème de recherche, l'alterscience, faisant l'objet d'un cours que j'ai professé à l'EHESS en 2008-2009 et 2009-2010. Il était en partie fondé sur mon second livre, "Einstein, un siècle contre lui", Odile Jacob, octobre 2007, livre d'histoire des sciences (voir billet sur ce blog, et notamment ses savoureux commentaires).

Einstein, un siècle contre lui

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés