Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ce blog ?

CouvPocheIndispensables
J'ai créé ce blog lors de la sortie de mon livre "Les Indispensables mathématiques et physiques pour tous", Odile Jacob, avril 2006 ; livre republié en poche en octobre 2011 (achat en ligne) (sommaire du livre).
Je développe dans ce blog des notions de mathématiques et de physique à destination du plus large public possible, en essayant de susciter questions et discussion: n'hésitez pas à laisser vos commentaires!

Rechercher

Indispensables astronomiques

Nouveauté octobre 2013, mon livre "Les Indispensables astronomiques et astrophysiques pour tous" est sorti en poche, 9,5€ (éditions Odile Jacob, éidtion originale 2009). Comme mon premier livre (Les Indispensables mathématiques et physiques), c'est un livre de notions de base illustrées avec des exemples concrets, s'appuyant sur les mathématiques (géométrie notamment) pour l'astronomie, et sur la physique pour l'astrophysique. Je recommande vivement sa lecture.

Communauté de blogs

20 juin 2006 2 20 /06 /juin /2006 16:38

Une brochure de vulgarisation (PDF- 4MB) sur les nanosciences faite par le Ministère de la Recherche fin 2003, et rééditée à l'occasion de l'année de la Physique en 2005; la version papier a été largement diffusée dans les lycées et les universités. La version en ligne est référencée par de multiples sites éducatifs.

(l'idée de cette brochure est née lors d'un voyage aux Etats-Unis que j'avais eu le plaisir d'effectuer avec C. Haigneré, Ministre de la Recherche, en avril 2003; nous avions rencontré M. Rocco, directeur de la NNI National Nanotechnology Initiative, et il était clairement apparu que nous souffrons en Europe d'un déficit de vulgarisation sur l'utilisation et les applications des nanosciences).

Partager cet article
Repost0
20 juin 2006 2 20 /06 /juin /2006 09:28

Jérôme Bouteiller du site Netéconomie m'a aimablement posé quelques questions sur l'apport des mathématiques et de la physique à Internet, ainsi que sur la vulgarisation scientifique. Vous trouverez l'interview ici.

Partager cet article
Repost0
12 juin 2006 1 12 /06 /juin /2006 22:03

Ce n'est pas sans une certaine émotion, en tant qu'auteur, qu'on voit son livre au catalogue de bibliothèques deux mois après sa parution, qui plus est dans une université (Bibliothèque universitaire d'Angers) et dans une grande école (ESPCI Ecole supérieure de physique-chimie industrielle de Paris) pour ne pas faire de jaloux!

Merci!

Complément du 20 juin:

Pour trouver un livre en bibliothèque universitaire, vous pouvez utiliser sur Internet le catalogue Sudoc (Système universitaire de documentation), qui centralise les catalogues de toutes les B.U. en France. Exemple d'une page de recherche, choisir ensuite l'oeuvre, puis aller en bas à "localisation" qui vous indique toutes les bibliothèques où figure le livre. Je pense utile de connaître ce sysème Sudoc car bien souvent les B.U. sont riches en ouvrage de qualité, notamment en sciences et en histoire des sciences.

Complément du 14 juillet: On peut consulter aussi un catalogue un peu plus large que Sudoc, c'est CCFr (catalogue collectif des bibliothèques françaises), qui semble agréger en plus des B.U. les bibliothèques de grandes écoles, et la BnF.


Complément du 5 juillet:
le livre est aussi à la bibliothèque municipale de Hawkesbury, Ontario (Canada)

Partager cet article
Repost0
11 juin 2006 7 11 /06 /juin /2006 11:22

J'aborde les courbes fractales (chapitre 20 du livre) dans le plan, c'est à dire principalement sous leur aspect géométrique et donc mathématique : je donne les exemples de la côte de Bretagne, de la feuille de fougère. Allons plus loin avec les applications physiques des fractales dans l'espace.

Une première application est la modélisation des bronches respiratoires. Le poumon possède une structure arborescente ou fractale, à chaque étape une bronche donnée se divise en deux bronches (facteur de similarité 2) d'une taille plus petite de 15% (facteur d'homothétie 0,85). Ceci conduit à 30 000 bronchioles chez l'homme, et à une surface pulmonaire de 150 m² soit celle d'un court de tennis !

      Poumon et fractales

Le laboratoire de Physique de la matière condensée (PMC) de l'Ecole Polytechnique poursuit ce thème de recherche physico-physiologique de manière passionnante (prix du magazine La Recherche remis au Salon de la Recherche et de l'Innovation Porte de Versailles à Paris le 10 juin 2006). En bref quelques conclusions de ce travail " Comment la géométrie pulmonaire influence-t-elle les performances respiratoires et sportives ? " présenté ici :

Le rapport optimal entre deux bronches successives serait 0,79, correspondant à une optimisation entre volume d'air qui peut être inspiré (et donc performance sportive) et résistance du tissu alvéolaire (effort musculaire nécessaire à la respiration + sécurité face aux risques d'oedème).

- Plus la structure est proche de l'optimum, plus elle est dangereuse ! Ainsi le poumon humain, avec un coefficient moyen de 0,85 est proche de l'optimum égal à 0,79 mais présente une marge de sécurité par rapport à l'optimum.

- Des différences physiques mineures entre individus peuvent induire des différences considérables dans les performances respiratoires.


Une deuxième application des fractales en dimension 3, correspondant elle à une technologie innovante et à un produit (la modélisation des poumons reste pour l'instant un thème de recherche), est celle des murs anti-bruit. Les structures fractales, de forme irrégulière, amortissent mieux les ondes, et donc celles du bruit, un peu comme les côtes bretonnes et leur géométrie fractale amortissent mieux les vagues.  Mur anti-bruit et fractales

 

Un mur anti-bruit de béton de bois à structure fractale a ainsi été élaboré entre le laboratoire PMC de l'Ecole Polytechnique et la société de travaux routiers Colas (juillet 2005) ; il sera prochainement en test sur les routes françaises.

 

 

 


 

Travaux du Laboratoire de Physique de la matière condensée de l'X, Bernard Sapoval

(source " modélisation fractale des poumons "  prix du magazine La Recherche)

(source " fractales et murs anti-bruit " Lettre scientifique de l'Ecole Polytechnique, n°1, juillet 2005)

Partager cet article
Repost0
5 juin 2006 1 05 /06 /juin /2006 20:32

Essai de référencement annuaire de blogs
www.boosterblog.com

 

 

 

Blogtrafic

Partager cet article
Repost0
5 juin 2006 1 05 /06 /juin /2006 18:17
(un exemple complémentaire au chapitre 17 sur la radioactivité)
Le carbone existe dans la nature sous trois isotopes, 12C (à 98,9%), 13C (à 1 ,1%), 14C (à une proportion infime de 10-12 ).
Le troisième isotope est radioactif, avec une demi-vie d’environ 5 600 ans ; il aurait disparu depuis longtemps s’il n’était produit en permanence dans la haute atmosphère, par réaction entre un neutron et un atome d’azote.
Non seulement 14C est donc régénéré en permanence dans l’atmosphère, mais on observe que la proportion donnée ci-dessus de 12C, 13C et 14C est constante dans la nature, dans l’atmosphère ou dans les organismes vivants, traduisant un équilibre des échanges entre les organismes vivants et leur environnement.
 
Si l’on prend donc un organisme vivant (arbre par exemple), le rapport 14C/C reste constant à environ 10-12 tant que cet organisme vit. Si cet organisme meurt, il cesse tout échange carbonique avec l’extérieur, les quantités de 12C et 13C qu’il contient se figent ; en revanche la quantité de 14C qu’il contient diminue par radioactivité (seul 14C est radioactif). Le rapport 14C/C devient inférieur à 10-12, ce qui compte tenu de la connaissance de la radioactivité de 14C (par exemple au bout de 5600 ans, il reste une quantité de 14C égale à 0,5*10-12),  permet de dater la mort de cet organisme.
 
L’américain Willard Libby (University of Berkeley) a mis en évidence cette méthode de datation en 1945, et a reçu le prix Nobel de chimie en 1960.
Partager cet article
Repost0
2 juin 2006 5 02 /06 /juin /2006 07:00

J'ai été amené à regarder de manière plus approfondie Blogspirit, et en retire les conclusions provisoires suivantes:

-  avantage 1: possibilité de s'abonner au fil de discussion d'un article, que je ne trouve pas sur Over-Blog.

-  avantage 2: possibilité de mettre des documents .doc, .pdf, etc. en ligne.

-  inconvénient 1: impossibilité de correspondre avec l'auteur du blog par mél direct (même de manière anonyme pour lui).

Par ailleurs un rapide survol des blogs "Sciences" montre qu'Over-Blog est beaucoup plus fourni que Blogspirit.

Partager cet article
Repost0
28 mai 2006 7 28 /05 /mai /2006 18:31

A toutes fins utiles, une sélection de livres sur la relativité que j'avais faite début 2006 pour le site science.gouv.fr.

Partager cet article
Repost0
28 mai 2006 7 28 /05 /mai /2006 14:56

On connaît les critères de divisibilité par 2, 3, 4, 5, 8, 9, 10 voire par 11. On parle plus rarement, notamment avec nos enfants, du critère de divisibilité par 7 ou 13, qui se trouve être commun aux deux nombres.

Je retrouve cela dans un petit bijou de livre comme on n’en fait plus, à ouvrir avec un coupe-papier, W. J. Reichmann, " La Fascination des nombres ", (Payot 1959), paru l’année de ma naissance, que j’ai acheté chez Gibert pendant mes études je pense, sans doute introuvable maintenant, comme sont introuvables les " Que sais-je? " de Jean Itard sur l’arithmétique ou sur les nombres premiers (bibliographie 3 de mon livre).

 

Soit un nombre N dont on veut tester la divisibilité, on le partage en tranches de trois chiffres à partir de la droite. On ajoute et on soustrait alternativement chacune de ces tranches jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une tranche de trois chiffres. Si ce nombre de trois chiffres est divisible par 7 ou 13, alors le nombre initial l’est.On ramène ainsi l’examen de la divisibilité par 7 ou 13 de tous les nombres à celle des nombres de trois chiffres.

 

  • Exemple : 745 857 320.
  • On mène l’opération décrite : 745 – 857 + 320 = 208, nombre divisible par 13.
  • Donc le nombre initial l’est, on vérifie 745 857 320 = 13 * 57 373 640
Partager cet article
Repost0
27 mai 2006 6 27 /05 /mai /2006 16:55

L'OCIM, Office de coopération et d'information muséographiques, qui rassemble en France notamment les CCSTI (Centres de Culture Scientifique, Technique et Industrielle), référence le livre dans sa rubrique "A lire".

Partager cet article
Repost0

Articles Récents

Alterscience (janvier 2013)

Mon livre Alterscience. Postures, dogmes, idéologies (janvier 2013) détails.


CouvertureDéf


Récréations mathéphysiques

RécréationsMathéphysiques

Mon dernier ouvrage est sorti le 14 octobre 2010 : Récréations mathéphysiques (éditions Le Pommier) (détails sur ce blog)

Einstein, un siècle contre lui

J'ai aussi un thème de recherche, l'alterscience, faisant l'objet d'un cours que j'ai professé à l'EHESS en 2008-2009 et 2009-2010. Il était en partie fondé sur mon second livre, "Einstein, un siècle contre lui", Odile Jacob, octobre 2007, livre d'histoire des sciences (voir billet sur ce blog, et notamment ses savoureux commentaires).

Einstein, un siècle contre lui