Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ce blog ?

CouvPocheIndispensables
J'ai créé ce blog lors de la sortie de mon livre "Les Indispensables mathématiques et physiques pour tous", Odile Jacob, avril 2006 ; livre republié en poche en octobre 2011 (achat en ligne) (sommaire du livre).
Je développe dans ce blog des notions de mathématiques et de physique à destination du plus large public possible, en essayant de susciter questions et discussion: n'hésitez pas à laisser vos commentaires!

Rechercher

Indispensables astronomiques

Nouveauté octobre 2013, mon livre "Les Indispensables astronomiques et astrophysiques pour tous" est sorti en poche, 9,5€ (éditions Odile Jacob, éidtion originale 2009). Comme mon premier livre (Les Indispensables mathématiques et physiques), c'est un livre de notions de base illustrées avec des exemples concrets, s'appuyant sur les mathématiques (géométrie notamment) pour l'astronomie, et sur la physique pour l'astrophysique. Je recommande vivement sa lecture.

Communauté de blogs

17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 09:02
La fluorescence, découverte par Edmond Becquerel (1820-1891), sert à détecter les faux billets, le saviez-vous ?

Le billet de banque est fabriqué avec des pigments fluorescents : lors d'un éclairage par lampe ultraviolette (on voit ces détecteurs dans de nombreux magasins), certains motifs, non visibles à la lumière du jour, apparaissent par fluorescence. Rappelons que la fluorescence (chapitre 17 de mon livre, où je mentionne l'application « gilets de sécurité ») est la faculté qu'ont certains matériaux et pigments naturels de réémettre en lumière visible une lumière absorbée en non visible (ultraviolet).





Ainsi, sur ce document (extrait du manuel de formation de la Banque centrale européenne), sous la lampe ultraviolette du détecteur, apparaissent: des fibres incorporées qui ressortent en rouge, bleu, vert ; à gauche au recto,  le drapeau bleu à étoiles jaunes devient vert à étoiles oranges, la signature devient verte, les étoiles à peine visibles deviennent vives ; à droite au verso, le chiffre de valeur et le pont (il y a un pont au verso de tous les billets en euros, je l'apprends !) ressortent en vert.

C'est beau la science du XIX° s appliquée aux outils du XX° ?

Image des billets en euros sous le détecteur à lumière ultraviolette

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2007 4 22 /11 /novembre /2007 22:50

Panto.JPGOn connaît au-dessus d’une voie ferrée la caténaire (et non le catener comme on entend parfois, et comme on lit dans un grand journal du soir pas plus tard qu'aujourd'hui page 11 !) : c’est le méplat en cuivre conduisant le courant d’alimentation du train. On connaît aussi sur la motrice le pantographe, en contact avec la caténaire pour capter ce courant; au passage, la partie haute du pantographe s’appelle l’archet, joli nom…
Mais saviez-vous que la caténaire n’est pas rectiligne, parallèle aux rails, comme on pourrait l’imaginer, et comme on le perçoit en regardant rapidement pylônes, câbles de support de caténaires et caténaires. Si c’était le cas, la caténaire serait en contact toujours avec le même point du pantographe : il y aurait effet de cisaillement, et finalement usure au même point et rupture du pantographe.

C’est pourquoi la caténaire est montée en Z (très allongé) au-dessus de la voie : le pantographe (figure) est ainsi balayé sur toute sa longueur par la caténaire, il n’y a pas usure en un seul point du pantographe. C’est d’ailleurs pour cette raison que le pantographe a une certaine largeur (en gros celle du Z formé par la caténaire).

Pantosch--ma.JPG

(source visite SNCF Etablissement du Landy , Seine St-Denis, le 21 novembre, dans le cadre de la Fondation C.Génial)
Partager cet article
Repost0
18 mars 2007 7 18 /03 /mars /2007 15:26

Saviez-vous que le n° INSEE (ou n° de sécurité sociale, ou n° NIR) fait intervenir la bonne vieille division euclidienne? Il s'agit de la clef de contrôle, les deux derniers chiffres isolés après le numéro à treize chiffres proprement dit. Prenons un numéro INSEE  (numéro fictif que j'ai inventé puisqu'il comporte un treizième mois):

1 62 13 45 044 056

Faisons la division euclidienne par 97 de ce nombre de 13 chiffres (tableau Excel):

1 621 345 044 056 = 16 714 897 361 * 97 + 39

La clef de contrôle (deux derniers chiffres) est égale à 97 moins ce reste, soit 97 - 39 = 58; le numéro complet est donc:

1 62 13 45 044 056   58

Pourquoi 97? parce que c'est le plus grand nombre premier inférieur à 100 (les restes de division seront toujours à deux chiffres).

Essayez avec votre numéro INSEE!

(si besoin est téléchargez un petit tableau Excel pour vérifier)

C'est un code détecteur d'erreur (les deux derniers chiffres peuvent permettre de voir s'il y a une erreur dans le numéro INSEE lui-même); c'est une partie des codes correcteurs d'erreur, branche des mathématiques au service de l'informatique et de l'internet: certains codes peuvent non seulement détecter une erreur (un 0 qui est devenu 1 ou l'inverse) dans une suite de bits 0 ou 1, mais savoir sur quel bit cet erreur porte, et donc le rectifier puisque le choix est binaire.

Partager cet article
Repost0
9 mars 2007 5 09 /03 /mars /2007 21:08

Lu une information qui m'a intéressé: Boeing souhaitait utiliser le Wi-Fi en cabine du Boeing 787 pour la diffusion des vidéos vers les écrans individuels, et doit y renoncer pour revenir à un câblage traditionnel. En effet, construit en matériaux composites et non en aluminium, le fuselage du Boeing 787 ne forme pas une cage de Faraday complète, et n’isole donc pas la cabine passagers de tout rayonnement électromagnétique externe : à titre d’exemple, le radar de détection météorologique de l’avion peut perturber le fonctionnement du Wi-Fi en cabine.

(source "Boeing connaît aussi des problèmes de câblage sur le 787", Le Figaro Economie vendredi 9 mars 2007)

Partager cet article
Repost0
25 février 2007 7 25 /02 /février /2007 17:13

Lu une information qui m'a intéressé: On trouve de plus en plus dans le Nord-Ouest canadien des implantations des grandes sociétés informatiques américaines (Microsoft, Google,...), à savoir leurs impressionnantes fermes de serveurs pour deux raisons, le coût plus faible du courant, et la température plus froide, permettant des dépenses moindres de réfrigération des serveurs.

(source "Les puces électroniques refroidissent au Grand Nord", Le Figaro Economie samedi 24 février 2007)

Partager cet article
Repost0
25 février 2007 7 25 /02 /février /2007 16:42

J'ouvre aujourd'hui une rubrique "Le saviez-vous?" pour des brèves rapides scientifiques et techniques; un blog nécessite de la nouveauté, et il ne m'est pas toujours facile de maintenir le rythme et le niveau sur les équations du moment cinétique ou les formules de Lorentz! (voir rubrique "quasi-indispensables physiques ").

Je commence par Laplace à Arcueil. Vous connaissez sans doute cette station de RER B au sud de Paris. Vous la connaissez peut-être aussi parce qu'à la sortie du RER il y a une immense bâtisse blanche austère, dite La maison des examens, là où l'Education Nationale fait passer un certain nombre d'examens ou de concours. J'y ai pour ma part souvenir de l'épreuve de maths de 6h de l'ENS...

Ce que l'on sait moins, c'est pourquoi Laplace, pourquoi Arcueil? Parce que le grand mathématicien et physicien Laplace (1749-1827), l'auteur du fameux Traité de Mécanique Céleste, habitait àArcueil. Mais aussi parce qu'il y animait avec le chimiste Berthollet (1748-1822) une assemblée amicale de sciences, une société savante, qui se réunissait le dimanche dans la maison de Laplace ou celle de Berthollet (lui aussi à Arcueil). C'est la fameuse Société d'Arcueil, qui se réunit de 1806 à 1820, et où des savants en herbe, puis confirmés, viendront discuter de leures résultats avec leurs anciens Laplace et Berthollet: Arago, Malus, Biot, Poisson, Gay-Lussac...

 

La Société publiera "Mémoires de physique et de chimie de la Société d'Arcueil", et des résultats importants sont présentés au cours de ces après-midi dominicales, comme par exemple le mémoire de Malus sur la polarisation de la lumière (1809).

Si un dimanche après-midi, vos balades vous amènent par le RER Laplace à Arcueil, pensez à ceux-là qui firent la physique et la chimie en France au début du XIX°s!

(sur la Société d'Arcueil, il n'y a guère que Wikipedia en anglais qui la détaille un peu!; on voit là que Wikipedia en français n'est malheureusement pas toujours au top, pas de page francophone sur cette société savante importante pour l'histoire des sciences en France...)

Partager cet article
Repost0

Articles Récents

Alterscience (janvier 2013)

Mon livre Alterscience. Postures, dogmes, idéologies (janvier 2013) détails.


CouvertureDéf


Récréations mathéphysiques

RécréationsMathéphysiques

Mon dernier ouvrage est sorti le 14 octobre 2010 : Récréations mathéphysiques (éditions Le Pommier) (détails sur ce blog)

Einstein, un siècle contre lui

J'ai aussi un thème de recherche, l'alterscience, faisant l'objet d'un cours que j'ai professé à l'EHESS en 2008-2009 et 2009-2010. Il était en partie fondé sur mon second livre, "Einstein, un siècle contre lui", Odile Jacob, octobre 2007, livre d'histoire des sciences (voir billet sur ce blog, et notamment ses savoureux commentaires).

Einstein, un siècle contre lui