Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pourquoi ce blog ?

CouvPocheIndispensables
J'ai créé ce blog lors de la sortie de mon livre "Les Indispensables mathématiques et physiques pour tous", Odile Jacob, avril 2006 ; livre republié en poche en octobre 2011 (achat en ligne) (sommaire du livre).
Je développe dans ce blog des notions de mathématiques et de physique à destination du plus large public possible, en essayant de susciter questions et discussion: n'hésitez pas à laisser vos commentaires!

Rechercher

Indispensables astronomiques

Nouveauté octobre 2013, mon livre "Les Indispensables astronomiques et astrophysiques pour tous" est sorti en poche, 9,5€ (éditions Odile Jacob, éidtion originale 2009). Comme mon premier livre (Les Indispensables mathématiques et physiques), c'est un livre de notions de base illustrées avec des exemples concrets, s'appuyant sur les mathématiques (géométrie notamment) pour l'astronomie, et sur la physique pour l'astrophysique. Je recommande vivement sa lecture.

Communauté de blogs

4 janvier 2007 4 04 /01 /janvier /2007 18:24
En décembre lors de ma conférence à la bibliothèque de Troyes, à la fin un auditeur m’a posé une question à laquelle je ne m’attendais pas : « les maths interviennent-elles dans les tours de magie par exemple les tours de cartes ? »
 
Se souvenir d’être prêt à des questions sans rapport avec son exposé : là je séchais, pour moi la magie et les cartes c’est plus de l’adresse que de la science. Et puis, tout d’un coup, un souvenir d’enfance m’est revenu, et cette réponse je suis allé la chercher assez loin, elle a fusé, c’est le jeu des 21 cartes, un tour de cartes que mon grand-père Achille me faisait quand j’avais cinq ans. Peut-être l’origine de mon intérêt pour les maths.
 
Vous prenez 21 cartes, demandez à votre interlocuteur d’en choisir une. Etape 1 : Vous distribuez les cartes, face visible, les unes après les autres sur trois tas A,B,C,A,B,C,… Vous demandez à votre interlocuteur dans quel paquet se trouve sa carte. Vous rassemblez les trois paquets, en mettant au milieu des deux autres le paquet indiqué par votre interlocuteur. Etape 2 : refaire l’étape 1. Etape 3 : refaire l’étape 1. A l’issue de l’étape 3, vous pouvez deviner la carte de votre interlocuteur qui sera toujours la ONZIEME.
 
Vous pouvez agrémenter cela en mettant toutes les cartes faces cachées étalées en vrac devant votre interlocuteur (en repérant dans votre tête la onzième), puis faire de la magie comme toquer sur les cartes pour écouter leur bruit – ce que mon grand-père me faisait – avant de retourner la onzième…mais cela restera toujours des maths (très simples).
 
Sans doute pas un indispensable mathématique, sans doute pas un quasi-indispensable, disons une récréation (comme celle avec laquelle j’ai ouvert le blog) pour commencer l’année, avec mes meilleurs vœux pour tous mes lecteurs, vous êtes quand même dans les 100 à 120 à venir chaque jour et voir 300 à 400 pages, le pari n’était pas gagné d’avance, je vous en remercie!
 
Alexandre Moatti
Surprise : j’a mis la solution du tour des 21 cartes en commentaire n°1, pour 1) ceux qui voudraient la connaître 2) ceux qui voudraient y réfléchir sans l’afficher.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fabien Besnard 16/01/2007 08:53

En effet, les maths interviennent dans beaucoup de tours de magie (même la topologie pour les tours de cordelettes). Il y a un petit bouquin que j'ai lu il y a longtemps et qui m'avait bien plu : Mathematical Magic de William Simon au éditions Dover, préfacé par l'indispensable Martin Gardner. Avec un peu chance c'est encore trouvable et pas trop cher.

Alexandre Moatti 04/01/2007 19:32

A l’issue de l’étape 1, avant la distribution de l’étape 2, la carte choisie est en position 8 à 14 dans vos mains (c’est le paquet que vous avez mis au milieu). Le choix n’est déjà plus qu’entre 7 cartes (généralement cela ne choque pas l’interlocuteur qu’on réduise a probabilité de 1/21 à 1/7 !!). En étape 2 ces cartes-là sont distribuées comme suit : 8 >>> 3° carte de B (face visible), 9 >>> 3° carte de C, 10 >>> 4° carte de A, 11 >>> 4° carte de B, 12 >>> 4° carte de C, 13 >>> 5° carte de A, 14 >>> 5° carte de B.

1Er cas : en étape 2 votre interlocuteur indique le paquet A, la bonne carte est en position 4 ou 5 dans A (sur 7 cartes du paquet ; il n’y a plus le choix qu’entre deux cartes !), quand vous remettez le paquet à l’endroit et au milieu des deux autres, elles passent en position 11 et 12 (7 + 4 ou 5). Quand vous distribuez pour la troisième étape, 11 >>> 4° carte de B, 12 >>> 4° carte de C ; quand vous remettez le paquet indiqué par votre interlocuteur au milieu, c’est toujours la 11° carte (7 + 4) après la troisième étape.

2° cas : en étape 2 votre interlocuteur indique le paquet B, la bonne carte est en position 3, 4 ou 5 dans B (sur 7 cartes du paquet ; il n’y a plus le choix qu’entre trois cartes !), quand vous remettez le paquet à l’endroit et au milieu des deux autres, elles passent en position 10, 11, 12 (7 + 3 ou 4 ou 5). Quand vous distribuez pour la troisième étape, 10 >>> 4° carte de A, 11 >>> 4° carte de B, 12 >>> 4° carte de C ; quand vous remettez le paquet indiqué par votre interlocuteur au milieu, c’est toujours la 11° carte (7 + 4) après la troisième étape.

3° cas : en étape 2 votre interlocuteur indique le paquet B, résolution similaire au cas 1.
Pas de problèmes, çà marche à tous les coups ! J
 

Articles Récents

Alterscience (janvier 2013)

Mon livre Alterscience. Postures, dogmes, idéologies (janvier 2013) détails.


CouvertureDéf


Récréations mathéphysiques

RécréationsMathéphysiques

Mon dernier ouvrage est sorti le 14 octobre 2010 : Récréations mathéphysiques (éditions Le Pommier) (détails sur ce blog)

Einstein, un siècle contre lui

J'ai aussi un thème de recherche, l'alterscience, faisant l'objet d'un cours que j'ai professé à l'EHESS en 2008-2009 et 2009-2010. Il était en partie fondé sur mon second livre, "Einstein, un siècle contre lui", Odile Jacob, octobre 2007, livre d'histoire des sciences (voir billet sur ce blog, et notamment ses savoureux commentaires).

Einstein, un siècle contre lui