Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ce blog ?

CouvPocheIndispensables
J'ai créé ce blog lors de la sortie de mon livre "Les Indispensables mathématiques et physiques pour tous", Odile Jacob, avril 2006 ; livre republié en poche en octobre 2011 (achat en ligne) (sommaire du livre).
Je développe dans ce blog des notions de mathématiques et de physique à destination du plus large public possible, en essayant de susciter questions et discussion: n'hésitez pas à laisser vos commentaires!

Rechercher

Indispensables astronomiques

Nouveauté octobre 2013, mon livre "Les Indispensables astronomiques et astrophysiques pour tous" est sorti en poche, 9,5€ (éditions Odile Jacob, éidtion originale 2009). Comme mon premier livre (Les Indispensables mathématiques et physiques), c'est un livre de notions de base illustrées avec des exemples concrets, s'appuyant sur les mathématiques (géométrie notamment) pour l'astronomie, et sur la physique pour l'astrophysique. Je recommande vivement sa lecture.

Communauté de blogs

26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 08:21

"Souffler n'est pas jouer", vieille expression du jeu de Dames ("ne pas se laisser souffler sa dame sans damer le pion", Balzac, La cousine Bette, 1846).

 

En logique c'est pareil : vérifier n'est pas confirmer. Comme le montre le test logique suivant, dont je ne vous dis pas le nom.

Cartes Logiques-copie-1

Quatre cartes bifaces sont sur la table - chacune d'elles porte une lettre sur une face, un chiffre sur l'autre. La question est :


Quelle(s) carte(s) dois-je retourner pour vérifier l'assertion suivante : "Toute carte portant une voyelle sur une face porte un chiffre pair sur l'autre" ?

 

Donnez la réponse, rien que la réponse, toute la réponse. Si possible en expliquant le titre du billet...

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Si on ne retourne aucune carte l'affirmation reste vraie ou fausse
Répondre
J


je dirais le 4... Chose amusante que je viens de découvrir est que si on transpose un chiffre à chaque lettre avec A=0 B=1 etc... on a toutes les voyelles qui sont non impaires (A=0, E=4, I=8, O
= 14, U = 20, Y = 24. )


Donc je dirais qu'il faut retourner le 4....



Répondre
R


On peut infirmer la loi en retournant E si face opposé est impair, ou 7 si face oppposé est une voyelle. Mais on ne peut la confirmer, car on ne peut tirer de généralité d'un tirage en
particulier. D'où le titre: vérifier n'est pas confirmer.



Répondre
L


Bonjour,


J'aurai dit la E et la 4, puis au final, pourquoi pas toutes comme cela a été dit plus haut, (j'ai lu les commentaires avant de valider mon com) mais si toute carte portant une voyelle
correspond à un chiffre pair, il n'y a pas vraiment d'interêt à retourner les autres cartes... Et au final, pas plus en définitive pour vérifier les voyelles ^^


Trêve de plaisanterie, très subtil comme test de logique ;-)


Cordialement.



Répondre
C


Bonjour,


           Mon blog présente une théorie maths de la conscience


           Cordialement


           Clovis Simard



Répondre
A


Votre post n'a pas grand'chose à voir avec mon billet sur la logique, et votre blog sur le Fermaton relève de l'alterscience (mon séminaire EHESS). L'histoire d'Einstein qui cherche avec les nombres rationnels les clefs de l'Univers
"sur son lit de mort", c'est n'importe quoi. Votre lien n'étant pas commercial, je le laisse, avec la recommandation des précautions d'usage pour mes lecteurs. A.M.



M


Merci pour ce dérouillage neuronal.



Répondre
A


Pas de quoi, merci de votre intérêt.


Explication, aussi, d'une phrase du post. La solution (E & 7), toute la solution (ne pas oublier le 7), rien que la solution (retourner le 4 ne fait
pas partie de la solution). A.M



S


On veut montrer "voyelle => pair".


Il suffit de vérifier qu'on n'a jamais "voyelle et impair".


On retourne donc les cartes E et 7 : on vérifie que la carte E montre un chiffre pair et que la carte 7 montre une consonne.


Les autres cartes ne peuvent pas invalider la proposition.



Répondre
T


Je dois certainement passer à côté d'une subtilité, mais pourquoi le fait de trouver une consonne derrière la pièce biface portant un 4 sur l'une d'entre elle, n'infirme pas la règle? A moins que
l'énoncé stipule que la règle s'applique uniquement aux faces visibles au début de l'exercice...



Répondre
A


Ok. En fait, il suffisait de bien lire l'enonce (qui a dit "comme toujours"?)



Répondre
B


E et 7 (on infirme la loi si on trouve un impair ou une voyelle derrière ces deux cartes)


K est une consonne et n'a rien a voir avec la loi (on peut trouver pair ou impair, ça ne change rien)


Si on retourne 4 et qu'on trouve une voyelle, on a "vérifié" la loi, si on trouve une consonne, on sort du périmètre de la loi et on ne peut l'infirmer



Répondre
A


Oui, vous avez raison - simplement là il y a une petite subtilité de langage (tel que je l'ai choisi), pour moi "vérifier la théorie" c'est retouner E et 7, et
cela suffit, comme vous dites (c'est la réponse). Retourner 4, c'est confirmer la théorie (au cas où l'on trouve une voyelle) - mais ce n'est pas nécessaire. A.M.



Articles Récents

Alterscience (janvier 2013)

Mon livre Alterscience. Postures, dogmes, idéologies (janvier 2013) détails.


CouvertureDéf


Récréations mathéphysiques

RécréationsMathéphysiques

Mon dernier ouvrage est sorti le 14 octobre 2010 : Récréations mathéphysiques (éditions Le Pommier) (détails sur ce blog)

Einstein, un siècle contre lui

J'ai aussi un thème de recherche, l'alterscience, faisant l'objet d'un cours que j'ai professé à l'EHESS en 2008-2009 et 2009-2010. Il était en partie fondé sur mon second livre, "Einstein, un siècle contre lui", Odile Jacob, octobre 2007, livre d'histoire des sciences (voir billet sur ce blog, et notamment ses savoureux commentaires).

Einstein, un siècle contre lui